Nous habitons un petit village de Margeride, à 1120m d’altitude.

Nous cultivons nos légumes dans un grand potager, nous avons appris à nous servir au mieux de ce sol généreux et à l’utiliser de façon respectueuse, sans apport chimique.

C’est une chance que de pouvoir profiter de nos propres produits, issus de nos cultures, loin de toute pollution, et de partager ça avec la famille et les amis.

C’est au détour des chemins et au pas de mes chevaux que j’observe, sans jamais me lasser, les plantes de Lozère.

Virgule, Surprise et Tékki, nos 3 chevaux de Mérens, tous les 3 nés au sein de notre propre élevage, nous emmènent en balades et en randonnées.

D’ailleurs, petit-à-petit, cet aspect naturel et sain se propage dans tout notre quotidien. C’est ainsi que j’ai commencé à m’intéresser aux tisanes de plantes séchées, issues de productions artisanales et non industrielles, ainsi qu’à utiliser les huiles essentielles, pour le bien-être ou bien contre les petit maux d’hiver, par exemple.

De fil en aiguille, une idée germe : me lancer moi-même dans l’aventure des plantes, bichonner tous ces petits pieds qui ne demandent qu’à grandir et à nous donner tous leurs bien-faits. Le climat lié à l'altitude apporte autant de contraintes que d'avantages, il suffit d'apprendre à les connaître, et d'agir dans le respect du sol, des plantes et de ceux qui bénéficieront des bien-faits qu’elles peuvent nous apporter.

C’est donc chose faite, je me suis lancée dans l'aventure au printemps 2016. Cela représente beaucoup de travail, mais c'est varié, selon les saisons et la météo.

C’est aussi un vrai plaisir de rentrer dans mon Jardin et de demander à toutes mes petites compagnes de travail comment elles se portent, de quoi elles ont besoin ! 

Je suis épaulée par Jean-Michel, mon mari, et Mathis, notre garçon qui se plait à nous aider fréquemment à chaque étape du travail. Mes parents viennent également me donner un coup de main ; et je n'oublie pas que c’est avec eux que j’ai fait mes 1ères armes en matière de jardinage ! C'est peut-être eux qui m'ont donné le virus !